Comment obtenir facilement un prêt immobilier ?

Parmi les meilleurs placements, il y a bien évidemment le placement dans l’immobilier, mais à moins de disposer de liquidités importantes, il est nécessaire pour investir d’obtenir préalablement un crédit immobilier.

Il faut se rendre à l’évidence que sortir 100, 200 ou 300.000 euros de son compte bancaire pour acheter un bien immobilier, tout le monde ne peut pas le faire. La solution est bien évidemment le crédit immobilier car sans prêt le projet n’existe pas. Alors comment mettre toutes les chances de son côté pour parvenir à un  accord de crédit du banquier ?

La quotité d’endettement

Avant de savoir comment mettre en avant son dossier de demande de prêt immobilier, il faut  savoir comment pense le banquier…

La règle des 33%

Vous avez sans doutes déjà entendu la fameuse règle des 33% dans le domaine bancaire et financier qui concerne la capacité d’endettement de la personne qui sollicite un prêt immobilier. Pour faire simple, si les revenus du ménage sont par exemple de 3000 euros, la banque acceptera de prêter à hauteur de remboursements mensuels d’un peu plus de 1000 euros par mois.

L’exception à cette  règle

Si cette règle de prêt évoqué à l’instant s’applique dans la majorité des cas, il faut savoir que lorsque les revenus sont relativement importants, le banquier est moins regardant si les 33% sont dépassés. En effet un ménage qui bénéficie de revenus mensuels de 5000 euros par exemple ne dépensera pas beaucoup plus qu’un autre qui gagne 4000 euros. Dans ce cas les 40% peuvent être atteints, et même plus si les revenus deviennent plus conséquents.

L’acceptation d’un crédit immobilier est-elle plus facile à obtenir avec l’aide d’un courtier immobilier ?

Sans entrer dans les détails sur le métier du courtier immobilier, il faut bien avouer que le solliciter  est un avantage indéniable. En effet il est en relation étroite avec de nombreuses agences bancaires implantées sur son secteur d’activité. Il sait précisément à tout instant quel profil d’emprunteur correspond le mieux à tel ou tel établissement bancaire. Aussi, devant le nombre de dossiers qu’il présente chaque semaine, il a du poids en terme de négociation pour faire pencher la balance en la faveur de son client si le dossier de ce dernier est un peu « léger » pour l’obtention d’un oui franc.

Clairement oui, faire appel à un courtier en crédit immobilier à la Réunion (voir les offres de Courtierimmobilier.re) ou ailleurs est non seulement un accélérateur de décision des banques qui savent très bien que le courtier a plusieurs partenaires financiers. Mais c’est aussi un moyen de négocier au mieux les taux de crédit et d’assurance, sans dépenser plus pour autant. Car le courtier, en tant qu’apporter d’affaires, est rémunéré par son partenaire financier qui a consenti le prêt.

Quels sont les points clés pour une acceptation de crédit immobilier ?

La régularité des revenus de l’emprunteur

courtier immobilier à la Réunion

Un banquier est assez frileux lorsqu’il s’agit de prendre des risques avec l’argent. Il a donc besoin d’être rassuré sur la provenance des revenus concernant les demandes de prêt qu’il reçoit chaque jour. Recevant un grand nombre de demandes il peut de surcroît se permettre d’être sélectif et de proposer des offres dans les cas où les probabilités de remboursement du crédit sont maximales. De ce fait si le particulier est en poste depuis un certain nombre d’années dans une entreprise stable le banquier aura le sourire. En revanche s’il s’agit d’un CDD, il ne se précipitera pas pour faire une proposition de crédit, sauf s’il y a d’autres garanties de remboursement et un apport conséquent.

L’ancienneté du compte bancaire

Il est toujours recommandé de solliciter l’agence bancaire dans laquelle la personne qui a besoin d’un crédit immobilier a ses comptes. C’est généralement un avantage puisque le conseiller commercial a une trace de l’historique de leur fonctionnement. S’il n’y a jamais eu d’incident, c’est donc un bon point.

L’apport

Le temps étant un facteur difficilement maîtrisable en terme de risque pour la banque, plus la durée est courte plus il est satisfait. Et c’est soit parce que le montant à prêter est naturellement faible au vu du prix du bien immobilier convoité, soit parce l’apport est relativement conséquent et avoisine par exemple 40% de la valeur de l’appartement ou de la maison. Dans ce cas là aussi les chances d’avoir un acceptation de prêt sont grandes.

Les garanties parentales

Quand une famille est soudée et que les parents des emprunteurs se portent garants pour assurer le paiement des mensualités du crédit immobilier en cas de défaillance des emprunteurs, en l’occurence leurs enfants, c’est une carte bonus supplémentaire pour les accédants à la propriété.

Ces quelques règles simples et finalement de bon sens doivent être au beau fixe pour bénéficier d’une offre de prêt immobilier.

Pour résumer, la façon la plus sûre d’obtenir un crédit immobilier, que ce soit avec un courtier ou sans, est de présenter des revenus réguliers au conseiller de l’agence bancaire sollicitée. Mais il y a d’autres façons de rassurer celui-ci afin qu’il apporte une réponse positive aux demandes de prêt, tout en bénéficiant de conditions avantageuses.